Les Ceinture de chasteté
Page mise à jour le 22/12/2013


Modèle conservé au Musée de Cluny - Paris


Il semble bien que ces première horreurs firent leurs apparitions au 12ème siècle, leur utilisation au moyen âge ne semble pas aussi courante que le voudraient les légendes. Le point culminant de leurs fabrication semble plutôt situé à la renaissance.

Le but était bien sûr d'empêcher madame d'avoir une pénétration vaginale extraconjugale pendant les déplacements et absences du mari (par contre ça n'empêchait pas les pénétrations anales (comment voulez-vous faire, il faut bien que certaines choses se fassent ) ni bien sûr d'autres fantaisies sexuelles comme la fellation. Autrement dit ça ne servait à rien ! Quant aux naïfs qui osent écrire "Le but peut aussi être de protéger la personne qui la porte du viol", ils nous font bien rigoler.

On vit apparaître à partir de la fin du 18ème siècle des ceintures de chastetés pour hommes, le but étant d'empêcher la masturbation

La ceinture de chasteté est réapparue à notre époque, on en trouve dans les boutiques ou sur les sites en lignes spécialisés dans les sex-toys et autres accessoires érotiques.

Ils sont utilisés dans les relations de soumission longues (déni d'orgasme) mais on peut trouver d'autres jeux, je me souviens par exemple d'une petite partie au cours de laquelle une charmante personne était équipée de cet accessoire, ensuite il fallait jouer à cache-tampon et celui qui trouvait la clé avait droit au faveur de la dame

Les deux gravures ci dessous sont l'œuvre de l'allemand Heinrich Wirrich, (vers 1575-1600). Cette petite scène à trois est censé illustrer l'inutilité de la ceinture de chasteté, la femme pioche symboliquement dans la fortune de son vieux mari afin de prélever l'argent qui lui permettra de se faire une clé qu'elle donnera à son amant.


Là, ça devient plus compliqué, la femme nue a une ceinture de chasteté mais donne la clé au type qui se pointe (détail sur le cercle à droite) Deux voyeurs sont en place à gauche dont un avec une clé (détail sur l'autre cercle à droite), et en plus nous avons droit à un fou en costume (avec ses clochettes). Histoire de rigoler je vous propose la version googolesque traduite de l'anglais : "Une femme nue avec une ceinture de chasteté est assis sur un lit avec son pied sur la poitrine et offre une clé d'un homme élégamment vêtu avec imbéciles oreilles, deux figures d'observer la scène de l'ombre et un fou se jette d'une feuille de poux ?


Deux mise en scènes de domination avec ceinture de chasteté (fin de la première moitié du XXème siècle)


Une gravure signée Adolphe Willette (1) (1857-1926). Le dessin est assez confus, la femme une fois dépliée doit être deux fois plus grande que le serrurier. De plus le cadenas ouvert qu'elle tient dans la main se confond avec un élément de décors de second plan parfaitement inutile.


Un ex libris (2)


Et on termine avec un peu d'humour




Le garde passe en revue les femmes que les maris lui ont confié


Sans commentaire !


La ceinture de chasteté, un film de Michel Ricaud - 1989 avec Tracey Adams et Joy Karin's


Slip de chasteté moderne pour homme (j'ignore comment on fait pipi)


Note :
(1) Adolphe Willette (1857-1926) fut un caricaturiste renommé à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, personnage complexe, il participa par ses illustrations à plusieurs revues satyriques, notamment, le "Rire" et "L'assiette au beurre", il soutint la commune de Paris et protesta contre le projet de construction de la Basilique du Sacré Cœur (animé par les ultra catholiques en expiation des "crimes de la Commune"). Le square situé en aval du Sacré Cœur fut longtemps baptisé Square Adolphe Willette (de 1927 à 2004). Mais Willete fut aussi antidreyfusard (comme la moitié des français) et antisémite. Personne n'est parfait !
(2) Un ex-libris est une petite gravure personnalisée qu'un bibliophile colle en page 2 de couverture (ou ailleurs) des ouvrages de sa bibliothèque en guise de marque d'appartenance.